Communiqué suite au reportage de la chaine C8 sur le FN 06

La diffusion du reportage en caméra cachée de la chaine C8 ce mercredi soir sur le Front National 06 me conduit à sortir de ma réserve.

C’est un citoyen, un adhérent, un militant, un élu municipal de Saint-Laurent-du-Var scandalisé et révolté qui s’adresse à vous aujourd’hui. Cette fédération et plus précisément, ce bureau départemental se montre à l’écran tel que je le dénonce en interne depuis des mois. Certains de ses responsables et supporters, au choix, mentent, trichent, manipulent outrageusement, calomnient, menacent, agressent, méprisent et maltraitent des élus municipaux et des militants bénévoles, attisent les conflits…

Depuis la nomination du nouveau bureau, notre fédération locale a totalement changé de visage. les identitaires ont pris la main et ont déteint sur d’autres responsables. Il y règne l’intolérance, le despotisme. On ne peut plus y émettre une idée, une opinion ou une critique qui va à l’encontre des quelques décideurs sans être isolé et sanctionné.

Des rumeurs salissantes et fantaisistes apparaissent miraculeusement sur les personnes qu’on veut déstabiliser. Je le sais puisque j’en ai fait les frais pendant l’année 2016 et en ce début d’année 2017, Saint-Laurent-du-Var devenant une ville prenable aux yeux du Front National.

A ce titre, je vous annonce que je viens de déposer plainte contre plusieurs membres locaux du Front National, dont Messieurs Vardon et Saliba.

Mes interventions auprès du siège sur ces pratiques semblent avoir contrarié Monsieur Tivoli. Néanmoins rien a changé. Cette absence de réaction renforce leur sentiment d’impunité et  conduit les témoins et victimes locales à se taire et  à fermer les yeux.

Il faut dire que certains responsables locaux sont très forts pour retourner la situation à leur avantage, pour manipuler les esprits et transformer les victimes en bourreaux.

Certaines personnes ont su tirer partie des erreurs du siège, ont su embobiner Nanterre et tromper Marine que j’ai eu énormément de mal à approcher à Menton le 13 février 2017.
Suite à cette tentative d’approche, Monsieur Nicolas Bay m’a envoyé le 16 février  une lettre recommandée de suspension « pour avoir participé à une opération de déstabilisation de la fédération des Alpes Maritimes », sans donner plus d’explication.

Une suspension dont je conteste la valeur juridique et morale. Sur le plan juridique, cette décision se base sur les statuts de 2015 (article 8) , qui ont été invalidés en janvier 2017 par la justice au profit des statuts de 2011.

Sur le plan moral, tous les militants laurentins qui travaillent avec moi et suivent mon dossier savent que je n’ai rien fait qui puisse nuire à notre mouvement, bien au contraire.

Le comportement de ce bureau départemental, les agissements et propos tenus par messieurs Benoît Loeuillet, Philippe Vardon et Bryan Masson salissent notre mouvement, l’ensemble des militants, des élus et des électeurs Front National du département. Nous ne souhaitons pas que notre image soit associée à la leur. Nous ne partageons pas leurs convictions et ils ne partagent pas manifestement les valeurs de Marine.

Ils mettent de surcroît en danger sa candidature à l’élection présidentielle et la mise en oeuvre des idées qu’elle défend.

Si Benoît Loeuillet a fait l’objet d’une sanction immédiate, cela s’avère insuffisant au regard de la situation. Comment en effet imaginer un seul instant que Monsieur Vardon  ne soit pas au fait des tendances de M. Loeuillet avec lequel il entretient une relation privilégiée et complice.

Au regard de mon éthique, Messieurs Vardon, Tivoli et Saliba ne sont pas dignes de représenter les français et le Front National aux prochaines élections législatives.

Aussi, j’invite tous les élus FN et RBM du département 06 qui aiment la République, la démocratie, l’état de droit, le respect de chacun et ceux qui veulent que notre fédération retrouve sa dignité et son efficacité à demander la dissolution immédiate du bureau départemental et à davantage de sanctions. Cela peut se faire par le biais de  communiqués de presse à Nice Matin ou de mails envoyés à Nanterre. Le formulaire de contact du site http://www.saint-laurent-bleu-marine.fr (Laisser une réponse) est à votre disposition pour me montrer votre soutien.

Je sais que les responsables du bureau départemental font actuellement  le tour des élus du 06 pour qu’ils signent des documents  susceptibles de sauver la mise de Lionel Tivoli et ses compères. Mais n’acceptez pas de signer si vous n’avez pas envie de le faire et n’hésitez pas à dénoncer leurs agissements s’ils vont trop loin. Gardez vos convictions et défendez votre éthique.

Je réaffirme à cette occasion mon soutien aux idées du Front National et à la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle 2017.

Je suis persuadé que notre Présidente prendra rapidement les mesures nécessaires que nous attendons dans l’intérêt du Front National et de notre département.

Communiqué de presse des élus FN / RBM des Alpes-Maritimes

Suite à la publication d’extraits du reportage en immersion au cœur de la fédération FN06 qui sera diffusé en intégralité ce soir sur la chaîne C8, les élus FN / RBM des Alpes-Maritimes signataires du présent communiqué de presse déclarent publiquement ce qui suit :

Nous condamnons avec la plus grande fermeté les agissements et propos tenus par messieurs Benoît Loeuillet, Philippe Vardon et Bryan Masson.

En excluant de fait l’ensemble des forces militantes du département et la plupart des élus locaux, en imposant au bureau fédéral messieurs Loeuillet, Vardon et Masson, le secrétaire départemental du FN 06 Lionel Tivoli porte une très lourde part de responsabilités dans le marasme actuel du Front National au niveau local.

Nous demandons l’exclusion immédiate de l’ensemble des personnes impliquées dans cette sinistre affaire, y compris celle du secrétaire départemental Lionel Tivoli, incapable de gérer cette fédération.

Ces personnes salissent notre mouvement et l’ensemble des militants. Ils mettent de surcroît en danger la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle.

Nous demandons la mise sous tutelle immédiate de notre fédération avec la constitution d’un comité de pilotage intégrant l’ensemble des élus locaux écartés par le clan actuellement en place.

Nous rappelons notre rejet sans concession de toutes les formes d’antisémitisme, de racisme et de négationnisme.

Nous rejetons toutes les formes de propagande nazie. Nous réaffirmons notre attachement aux valeurs Républicaines et au respect de la dignité humaine.

Nous réaffirmons également notre soutien à la candidature de Marine Le Pen à l’élection présidentielle 2017.

Marine Le Pen s’est toujours montrée intraitable sur ces questions et elle saura sans nul doute prendre les décisions appropriées qui s’imposent.

Communiqué du magazine municipal de mars 2017

Chers laurentins,

J’appelle tous les ceux qui aiment leur ville, quelle que soit leur couleur politique, à faire  barrage au projet d’une prison sur Saint-Laurent.  Voici des mois que l’opposition alerte M. SEGURA qui, passif et trop confiant, faisait le jeu de M. ESTROSI. Si ce dernier est satisfait, nous non ! Oui pour une prison, mais discrète et ailleurs, sur les collines de Nice, sur des terres non cultivables à l’exemple de Grasse. Ce projet va nuire à notre sécurité, notre quotidien et notre patrimoine. C’est une nouvelle verrue dans notre paysage qui perd de son attrait avec encore plus de béton. Les terres agricoles protégées par la loi dans un intérêt collectif à long terme vont être encore sacrifiées pour du court terme.
Non, Saint-Laurent-du-Var de doit pas devenir une station pénitentiaire !

Lionel PRADOS – Saint-Laurent Bleu-Marine

Communiqué du magazine municipal de décembre 2016

Chers Laurentins,

Saluons les primaires au sein des partis;  une idée démocratique des Amériques. Pour la droite, se sera F. Fillon.  J. Ségura a donc  misé son énergie sur le mauvais cheval, toujours avec  cohérence : B. Lemaire est contre les emplois aidés, J. Ségura les utilise. B. Lemaire veut plus de démocratie, moins de cumul : J. Ségura cumule deux mandats et publie un magazine municipal stalinien : culte de la personne , espace minimisé pour l’opposition…et ce, aux frais du contribuable !  Reste que les débats de la droite ont été décevants sur l’écologie et l’Europe. En 2017, les Laurentins devront être pragmatiques et voter pour ceux qui apporteront les mesures fortes nécessaires au changement de cap du paquebot France. Sur ce, vos élus du FN vous souhaitent de bonnes fêtes de fin d’année.

Saint-Laurent Bleu Marine – contact@saint-laurent-bleu-marine.fr

Monsieur Pujadas, on ne m’impose rien

Communiqué de Presse de Marine Le Pen
Présidente du Front National

Je ne me rendrai pas ce soir à cette mascarade qu’est devenue depuis quelques heures l’émission de M. Pujadas « Des paroles et des actes ».

En effet, alors que M. Pujadas et son équipe ont lourdement insisté pour que j’accepte leur invitation, et que la structure de l’émission était calée, comme c’est la tradition, depuis déjà plusieurs jours, un mail adressé à mon attaché de presse à 23h40 cette nuit nous apprenait que, se soumettant aux exigences posées hier par MM. Cambadélis et Sarkozy, M. Pujadas rallongeait l’émission (déjà très longue) d’un débat sur les régionales de 45 minutes avec MM. Bertrand et de Saintignon, excluant d’ailleurs sans raison les autres candidats à cette élection.

Confrontée à cette méthode cavalière et méprisante, j’ai dans un esprit de conciliation proposé alors que ce débat régional se substitue au débat politique déjà prévu avec les représentants de l’UDI et du PS.
Avec une arrogance inouïe, M. Pujadas a cru pouvoir, pour la deuxième fois, me mettre devant le fait accompli, ce qu’il a admis lui-même ne jamais faire pour les autres responsables politiques.

Parce que je représente des millions d’électeurs français qui ont droit à la considération et au respect du service public, à moi, M. Pujadas, on n’impose rien. Surtout quand ces changements de dernière minute visent à obéir aux caprices du système UMPS, système qui n’a pourtant pas à se plaindre, trustant déjà près de 95% du temps d’antenne politique dans le pays.

Il me tarde plus que jamais de débattre avec tous ceux qui le voudront bien, et d’abord avec mes adversaires aux élections régionales en Picardie-Nord-Pas-de-Calais, mais dans des conditions plus sereines et sur d’autres plateaux, comme c’est déjà prévu très prochainement.
L’amateurisme et la servilité de M. Pujadas ont transformé aujourd’hui l’organisation de cette émission en véritable pantalonnade. Y participer dans ces conditions serait indigne du respect dû aux Français, décidément mal traités par leur service public de télévision qu’ils financent pourtant par leurs impôts.
Je me tiens à la disposition des trois Français initialement invités à me questionner et à qui M. Pujadas comptait désormais royalement accorder 5 minutes de débat chacun, pour répondre à leurs légitimes préoccupations.

Se faire respecter est le début de la reconquête démocratique par le peuple français.

www.frontnational.com

Communiqué de presse pour le magazine municipal de sept 2015.

Voitures brûlées, cambriolages, école saccagée, agressions, tires et meurtres à Saint-Laurent. Les années Ségura se suivent et se ressemblent. Où sont la Porte de France et les nouveaux logements pour le Point du Jour qui ont été promis ? Elu, les ambitions de Ségura sont à la baisse : 2 ans pour faire tomber la barre 4. Elu, ses conditions de vie s’améliorent, pas celles des 250 familles du Point du Jour. « L’urgence » annoncée est à l’image de ses promesses qui semblent n’engager que ceux qui les ont crues! Elu, Ségura demande de l’aide aux socialistes (Etat & Région) pour sa commune alors que l’UMP aurait, selon lui, coupé les subventions départementales s’il n’était pas élu au Conseil Général. Un lieu où il se disperse à présent au lieu de se consacrer à la réalisation de ses promesses.

Saint-Laurent Bleu Marine

Communiqué pour le bulletin municipal de juin 2015

Enjeux financiers, préemptions, expropriations, affaires judiciaires, litiges et critiques : l’urbanisme à Saint-Laurent est un sujet brûlant à surveiller de près. Le FN demande la transparence pour tous les dossiers gérés par la mairie. Actuellement, l’affaire de M.Trouyet fait honte à notre commune ! Ce dernier se dit victime de pressions, mensonges et obstructions, preuves et témoins à l’appui, pour qu’il cède ses biens à ses dépens. Honte à M. Ségura et son équipe UMP qui brandissent le spectre de l’expropriation en recourant à l’EPF-PACA sous couvert « d’outils légaux et d’intérêt général » alors qu’une alternative équilibrée est proposée. Le FN désapprouve les raisons et la moralité de la démarche. Les honnêtes laurentins peuvent craindre pour la valeur de leurs biens avec de tels élus.

Saint-Laurent Bleu Marine.